Comment faisait-on le linge autrefois ? 

0 Partages
0
0
0

Vous vous êtes déjà demandé comment les gens d’autrefois faisaient sans machine à laver ? sans centrale vapeur? et sans savon pour la lessive ? Sachez que même si ces produits qui ont bien facilité l’entretien du linge depuis leur création n’ont pas encore existé auparavant, cela n’a pas empêché les gens de soigner leur linge. 

Si malgré un fer à vapeur vous vous plaignez de la difficulté du repassage, et que le simple fait de passer vos vêtements à la machine est pour vous un calvaire, découvrez comment les gens faisaient leur linge autrefois dans cet article. 

L’entretien du linge avant la machine et le fer électrique

Autrefois pour entretenir le linge, le lavage se faisait à la main, et le repassage avec un repassoir traditionnel, conçu avec des matériaux lourds et avec une technique d’utilisation assez rudimentaire. Il faut avouer que l’opération était assez énergique et difficile car il n’y avait pas encore de machine à laver, de centrale vapeur ou encore de lessive industrielle. De plus, les tissus utilisés étaient à la fois rigides et lourds dû à la nature des matières, comme le gros coton de ces temps là, faisant souvent office de fabrication de draps et de linges de maison. 

La tâche de l’entretien du linge était dédiée aux femmes, qu’il s’agisse des vêtements de la famille, des linges de maison, ou encore des tenues dédiées aux occasions spéciales.

Pour obtenir un linge bien propre, on ajoutait de l’huile de coude à l’eau de lavage, et on faisait bouillir le linge. La qualité des linges en ces temps faisait en sorte que cette opération était « normale » étant donné la matière plus résistante à la température élevée, et aux brossages intensifs. 

Les accessoires utilisés pour faire la lessive avant les années 60

Pour éliminer les taches du linge, on le faisait bouillir en utilisant une lessiveuse placée sur un coin de la cuisinière. Le matériel est doté d’un tuyau central qui permettait à l’eau bouillante de remonter, et de sortir comme un jet d’eau sur le linge. Cependant, l’opération nécessitait de retourner fréquemment le linge pour que la température reste bien homogène, et que tout le linge soit bien imbibé d’eau. Une tâche souvent dangereuse due aux projections d’eau bouillante. 

Une fois le linge bouilli, il fallait le transférer dans une cuvette avec une pince en bois pour ne pas se brûler. On commence ensuite à frotter chaque tissu en utilisant une brosse en chiendent. Une fois les tâches parties, on rinçait avec de l’eau claire. 

L’essorage se faisait à la main, puis le séchage au soleil ou dans le grenier lors des mauvais temps.

Pour les grands draps ou les tissus épais, deux personnes étaient souvent nécessaires pour tordre le linge.

Comment repasser des draps facilement ?

Une autre méthode à la campagne

L’absence d’eau courante à la campagne faisait que le lavage du linge était effectué à la rivière.

On plaçait le linge à laver sur une brouette pour faciliter le transport.

Les femmes étaient équipées d’un carrosse, une sorte de protection où elles s’agenouillent pour ne pas mouiller leurs robes et où elles disposaient de paille ou quelque chose de doux pour ne pas avoir mal aux genoux. 

Le linge était frotté sur une planche à l’aide d’une brosse et parfois du savon de Marseille. 

Une fois le linge lavé et rincé, il est disposé sur la brouette pour être ramené à la maison. Une fois arrivée, l’essorage se faisait à la main et il ne restait plus qu’à étendre le linge pour qu’il sèche. 

Comment faisait-on le repassage autrefois ?

Le repassage avant le fer à repasser électrique

Pour le repassage avant le fer électrique, on utilisait un fer en fonte de forme triangulaire. Un matériel lourd que l’on posait sur la cuisinière pour chauffer. Il fallait ensuite utiliser une manique ou du tissu avant de le glisser sur les vêtements à repasser ou les draps afin de ne pas se brûler. 

Pour ne pas assécher les fibres du tissu, un bol d’eau faisait office de vapeur. On y trempait la main pour ensuite éparpiller des gouttes sur le tissu avant d’y passer le fer à nouveau. 

La “pattemouille” était très en vogue en ces temps pour rendre les vêtements délicats et les chemises impeccables. Elle consistait à disposer un bout de tissu sur le vêtement, qu’on va ensuite humidifier légèrement avec des gouttes d’eau avant de faire le repassage.

En outre, les outils de repassage et de la lessive ont rapidement évolué avec la révolution technologique. Les machines manuels suivies des machines à laver électriques qui ont fait leur apparition à la fin du XIXe et début XXe ont largement changé les habitudes d’entretien du linge. 

De même, l’arrivée des fers à repasser électrique ont largement facilité l’entretien des vêtements, et réduit le temps du repassage pour rendre les séances plus confortables. Si l’histoire du fer à repasser vous intéresse également, notre article vous intéressera. 

0 Partages
Vous pourriez aussi aimer